17 May 2011

Key Meeting in Lausanne for 2018 Olympic Winter Games Candidate Cities

0000 Title slate

0008 Content slate

ENGLISH :
0015 IOC President Jacques Rogge : “ The rules are very important in every sports competition. You need a very clear set of rules, declared to everyone, adopted by everyone, and respected during play. And that’s what we want to do at the IOC. We have rules that are known by everyone, the rules give us transparency, give us fairness and give us accountability.”
0038 IOC President Jacques Rogge : “ These are really three bids centered on the welfare of the athletes. You have stunning geography, great experience in staging big events. You have very good infrastructure so really it’s very reassuring.”
0053 IOC President Jacques Rogge : “We noticed that the process of presentation of the bid cities at the IOC session in the presence of high-ranking officials and heads of state, I would say, hinders a little bit free dialogue. Because the members may not be willing to ask the same in-depth questions, sometimes difficult questions, to the organizers. This is far better done in a face-to-face meeting, such as the one we are going to organize in Lausanne.”

FRENCH :
0123 IOC President Jacques Rogge : “ C’est comme dans toute competition sportive, il faut que la règle soit très claire et bien établie avant que le match ne commence, et qu’elle soit respectée par tous les joueurs. Et ces règles nous assurent une transparence, nous assurent l’équité et nous assurent également aussi la confiance de l’opinion publique.”
0142 IOC President Jacques Rogge : “Nous nous attendions bien entendu à trois bonnes candidatures parce qu’elles émanent de trois pays très développés, bien organisés, ayant en plus une culture de sports d’hiver très forte. Ce qui me plaît c’est bien sur la capacité technique des trois villes, ce qui me plaît surtout aussi c’est que véritablement elles font tout pour rendre la vie de l’athlète la plus agréable et la plus efficace que possible.”
0208 IOC President Jacques Rogge : “Nous avons réalisé qu’il fallait une rencontre je dirai plus étroite entres les membres et les candidats. Et pour une raison très simple, c’est que à la session du CIO qui décide du choix de la ville candidate, il y a des officiels de très haut rang, des premiers ministres, des chefs d’état, il y a tout un entourage très lourd qui fait que certains membres n’aiment pas poser des questions trop détaillées. Il y a un espèce de frein. Ce frein n’existera pas dans la réunion que nous allons organiser parce que le contact sera très étroit et beaucoup plus personalisé.”

0255 Munich promotional video

0334 Annecy promotional video

0409 Pyongchang promotional video

0445 Slate : For futher information ...

0448 ends

 

Download